Comment poser une portée d’entrée (en applique) ?

porte d'entrée

Isolantes et sûres, les nouvelles portes d’entrée améliorent le confort et participent aux économies d’énergie. Pour l’installation, vous aurez besoin d’un crayon, d’un mètre, d’un niveau à bulle, d’un marteau nylon, d’une douille avec son embout ; il va falloir aussi avoir à votre disposition un perforateur, une visseuse, un cutter, une clef à laine, un pistolet extrudeur, des tréteaux, une truelle ainsi qu’une truelle langue de chat.

Le choix de la porte d’entrée

Trois cas peuvent se présenter à vous : la pose en figure, en tunnel dans le tableau ou bien en applique (au ras du tableau). Relevez la hauteur et la largeur de votre tableau ; choisissez le sens d’ouverture qui s’accordera avec l’aménagement de votre entrée : on parle de poussant à gauche ou à droite.

La préparation de la pose

L’ancienne porte et son bâtis démontés, dépoussiérez soigneusement votre maçonnerie ; au besoin, si vous passez d’une pose en feuillure à une pose en applique, en vue d’un doublage isolant des murs, regarnissez les trous de scellement de l’ancienne feuillure devenus inutiles. Si vous souhaitez isoler les murs donnant sur l’extérieur, l’ajout de tapées permet de placer le bloc-porte au ras du futur double intérieur de la pièce.

Placez votre bloc-porte sur des tréteaux et insérez les tapées verticales dans les rainures, d’abord à la maison puis avec quelques coups de marteau nylon. Puis, insérez les petites plaques – appelées « clameaux » – dans le profilé de la tapée, et glissez-les en regard de chaque futur point de vissage des équerres de fixation. Donnez ensuite quelques coups de marteau nylon à la tapée supérieure. Celle-ci sera solidarisée avec les autres tapées par deux vices, avant de recevoir à son tour deux clameaux.

Positionnez les pattes de fixation dans les filetages des clameaux et contre le dormant du bloc-porte ; vissez au niveau des clameaux, puis insérez une cale sous chaque patte avant de la visser au dormant.

La fixation du bloc-porte

Commencez par positionner le bloc-porte ; tracez au sol l’empreinte du seuil et des pieds du dormant, puis retirez l’ensemble. Posez un joint précomprimé sur le pourtour de la porte. Déposez également deux bandes de joints parallèles, puis positionnez à nouveau le bloc-porte contre le tableau. Le seuil doit reposer sur les bandes de joints collées au sol ; vérifiez que les tapées sont bien au contact du joint. Vérifiez également le niveau horizontal sur le dessus du bloc-porte et l’aplomb, en plaçant le niveau sur l’avant du bâtis – corrigez à l’aide de cales si nécessaire.

Repérez les points de perçage au crayon, au travers des pattes de fixation ; retirez ensuite le bloc-porte. Percez, puis engagez vos chevilles. Repositionnez ensuite le bloc-porte en procédant à nouveau à un contrôle au niveau à bulle. Fixez les équerres une à une au mur par vissage en glissant, au besoin, des cales ; vérifiez encore le niveau et l’aplomb avant de tout serrez à fond.

Equiper et régler la porte d’entrée

Posez les poignées en commençant par l’intérieur. Enfoncez le carré, puis bloquez la poignée à la clé à laine. Vissez ensuite la plaque contre la porte. Manœuvrer la serrure avec la clé et ouvrez la porte.

Fixez maintenant la poignée extérieure et posez les caches. Retirez les cales de maintien sur la barre de seuil, et vérifiez l’alignement entre le dormant et l’ouvrant côté extérieur. En cas de frottement, en bas ou en haut, vous pouvez agir sur les pommelles en les déplaçant. Pour corriger un mauvais alignement, soulevez la porte de 1 centimètre ; soulevez ensuite chacun des axes de pommelle ; et placez l’airgo de réglage en regard d’un autre cran sur la douille de pommelle. Laissez la porte redescendre, et vérifiez la position.

En cas de frottement du pêne, vous pouvez modifier la position de la gâche centrale. Il est également possible d’agir sur les rouleaux si votre porte n’est pas assez plaquée contre le dormant.

Soigner l’étanchéité

Réalisez l’isolation intérieure de votre mur de sorte que la face de parement du doublage affleure l’avant du dormant. Des tapées intérieures, appelées aussi « barrettes de propreté », encadrent le dormant de la porte pour une finition impeccable. Glissez le profilé en vous aidant de quelques coups de marteau nylon. Garnissez la lisière entre le seuil et le sol avec de la silicone. Établissez également un cordon de silicone sur tout le pourtour afin de renforcer l’étanchéité à l’air et à l’eau.